Club Européen des Diététiciens de l'Enfance

Veille scientifique 2018 - 4

Diéthothérapie pédiatrique / 2018-06-20

 

1.    Young Child Formula: A Position Paper by the ESPGHAN Committee on Nutrition - ESPGHAN

L’ESPGHAN émet un avis sur l’intérêt des préparations pour enfant en bas âge (1 à 3 ans), communément appelé « lait de croissance ».

 

2.    Nutritional Quality of School Meals in France: Impact of Guidelines and the Role of Protein Dishes - INRA

Pour aller plus loin, suite à la publication de l’INRA que nous avions partagé dans la veille scientifique dernière, la publication complète de l’étude sur le respect dans des écoles primaires françaises des 15 repères de fréquence du GEM-RCN et le lien avec la qualité nutritionnelle des repas, notamment l’impact des menus végétariens.

 

3.    Dans le cadre du Programme National pour l’Alimentation, le Gouvernement accompagne des projets menés en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire et des territoires - Ministère français de l’agriculture et de l’alimentation

Les 4 axes prioritaires de cet appel à projets 2017-2018 sont :
- La justice sociale ;
- L’éducation alimentaire de la jeunesse ;
- La lutte contre le gaspillage alimentaire ;
- L’ancrage territorial.
33 lauréats de métropole ou des DOM ont été récompensés pour une dotation globale de 1,5 millions d’euros. Des projets à découvrir.

 

4.    Surpoids et obésité : enquête auprès des parents sur le suivi et l'alimentation de leur(s) enfant(s) – Mpedia.fr

Dans le cadre de la journée européenne de l’obésité le 18 mai, mpedia a menéune enquête en avril 2018 auprès de 1 019 parents d'enfants ayant entre 1 et 6 ans, concernant le suivi et l’alimentation de leur(s) enfant(s) : « ce que savent les parents, ce qu’il faudrait leur dire »

 

5.   Journal of Health Monitoring – Online-Zeitschrift des RKI

 Durant les dernières années, le nombre d’enfants souffrant de surcharge pondérale et d’obésité stagne à un niveau élévé. Parmi les 3-17 ans, 15% sont en surcharge pondérale et 6% sont obèses. Selon l’étude allemande KiGGS (Studie zur Gesundheit von Kindern und Jugendlichen), il n’y a pas de différences mesurables entre filles et garçons. 

 

 



Vous devez être membre actif (en ordre de cotisation) pour accéder au contenu supplémentaire
vous devez disposer d'un compte pour télécharger ce fichier